Nous les femmes- notre petit jardin secret

papotages entre femmes
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Arnaldur Indridason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kinder34

avatar

Messages : 1445
Date d'inscription : 27/11/2009
Age : 56
Localisation : herault

MessageSujet: Arnaldur Indridason   Dim 28 Fév - 18:04

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]La facilité serait de croire que l'on sait tout de l'Islande, ses mystères, ses horreurs, tout sur Erlendur, flic et personnage récurrent d'Arnaldur ­Indridason. Naïvement, on pense entrer un peu comme chez soi, en terrain connu, dans ce sixième roman du chef de file du polar islandais. Erreur. On est vite happé par une sourde mélancolie, une poisse tracée à l'encre gelée, de celle qui ravive des meurtrissures enfouies depuis trop longtemps. Plus sage que La Cité des jarres (2005), moins bouleversant que La Femme en vert (2006), mais tout aussi impérieux, Hypothermie met en scène un Erlendur presque nouveau, plus fragile que jamais. Ereinté par les mauvais souvenirs (il porte son enfance et la disparition de son jeune frère comme un fardeau), accablé par ses échecs personnels (mauvais mari, piètre père), Erlendur voudrait se reposer - oublier -, il en est incapable. Une fois de plus, il va affronter de vieux démons, chercher une vérité qui se dérobe, découvrir ce que l'Is­lande porte en elle depuis la nuit des temps et qui l'empêche, lui, de dormir : des histoires de naufrages, d'hommes disparus dans des gouffres blancs, d'âmes tourmentées, d'esprits maléfiques, de fantômes réclamant justice.

Notre bon flic, seul contre tous, se met à enquêter sur la mort d'une femme retrouvée pendue. Les conclusions de ses confrères se résument en un mot : suicide. Lui ne peut s'en contenter. Arnaldur ­Indridason écrit le chaud et le froid, les amours déchues, les errances métaphysiques, la culpabilité, l'impossible deuil, et donne encore et toujours le frisson avec Hypothermie, roman des ténèbres.


Je viens d'acheter ce bouquin.J'aime bien les policier,je vous dirais si il est bien
Revenir en haut Aller en bas
fleur
Admin
avatar

Messages : 6020
Date d'inscription : 23/10/2009
Age : 68
Localisation : estuaire de la Loire

MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason   Dim 28 Fév - 18:35

zhom l'a acheté aussi, il l'a lu et trouver très bien, çà sera ma prochaine lecture

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://nous-femmesde50ans.forumactif.org
kinder34

avatar

Messages : 1445
Date d'inscription : 27/11/2009
Age : 56
Localisation : herault

MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason   Lun 1 Mar - 11:44

Ah!super!je vais le commencer,des que j'ai du temps...lol
Revenir en haut Aller en bas
fleur
Admin
avatar

Messages : 6020
Date d'inscription : 23/10/2009
Age : 68
Localisation : estuaire de la Loire

MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason   Sam 13 Mar - 9:25

inconditionnelle!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! j'ai beaucoup aimé comme les autres

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://nous-femmesde50ans.forumactif.org
kinder34

avatar

Messages : 1445
Date d'inscription : 27/11/2009
Age : 56
Localisation : herault

MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason   Mer 17 Mar - 9:16

j pas mal,mais j'ai du mal à accrocher vraiment.Je l'ai presque terminer
Revenir en haut Aller en bas
fleur
Admin
avatar

Messages : 6020
Date d'inscription : 23/10/2009
Age : 68
Localisation : estuaire de la Loire

MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason   Mer 17 Mar - 9:22

je comprends, l'atmosphère est bizarre, mais j'ai déjà lu les autres livres de cet auteur et j'aime bien

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://nous-femmesde50ans.forumactif.org
fleur
Admin
avatar

Messages : 6020
Date d'inscription : 23/10/2009
Age : 68
Localisation : estuaire de la Loire

MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason   Jeu 24 Fév - 8:22


La rivière noire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Une enquête de l’équipe d’Erlendur, sans lui Dans un appartement à proximité du centre de la ville, un jeune homme gît, mort, dans un bain de sang sans qu’il y ait le moindre signe d’effraction ou de lutte. Aucune arme du crime, rien que cette entaille en travers de la gorge de la victime, entaille que le légiste qualifie de douce, presque féminine. Dans la poche de Runolfur, des cachets de Rohypnol, médicament également connu sous le nom de drogue du viol... Il semblerait que Runolfur ait violé une femme et que celle-ci se soit ensuite vengée de son agresseur. Un châle pourpre trouvé sous le lit dégage un parfum puissant et inhabituel d’épices, qui va mettre Elinborg, l’inspectrice, amateur de bonne cuisine, sur la piste d’une jeune femme. Mais celle-ci ne se souvient de rien, et bien qu’elle soit persuadée d’avoir commis ce meurtre rien ne permet vraiment de le prouver. La fiole de narcotiques trouvée parmi d’autres indices oriente les inspecteurs vers des violences secrètes et des sévices psychologiques. En l’absence du commissaire Erlendur, parti en vacances, toute l’équipe va s’employer à comprendre le fonctionnement de la violence sexuelle, de la souffrance devant des injustices qui ne seront jamais entièrement réparées, et découvrir la rivière noire qui coule au fond de chacun.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://nous-femmesde50ans.forumactif.org
fleur
Admin
avatar

Messages : 6020
Date d'inscription : 23/10/2009
Age : 68
Localisation : estuaire de la Loire

MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason   Lun 8 Oct - 14:39

LA MURAILLE DE LAVE


Le commissaire Erlendur est parti en vacances sur les lieux de son enfance, il ne donne aucune nouvelle, on a retrouvé sa voiture abandonnée en rase campagne. Mais son équipe continue à travailler. Tandis qu'Elinborg, la fine cuisinière, s'occupe d'une affaire de viol, Sigurdur Oli, le jeune homme moderne formé aux États-Unis, reconnaît par hasard dans la rue l'un des témoins d'une affaire de pédophilie en partie résolue et le suit.
Dans le même temps, un ami lui demande d'aider discrètement un couple de jeunes cadres qui, pratiquant l'échangisme, fait l'objet d'un chantage.
Troublé par son divorce, surveillé de près par sa hiérarchie qui n'apprécie pas ce type d'aide, Sigurdur Oli va aller jusqu'au bout d'une histoire surprenante, révélant la cupidité qui s'est emparée de la société islandaise avec l'expansion mondiale des modèles financiers.
Commencé comme un polar classique, tissant les trames de plusieurs affaires, ce roman montre au lecteur comment, à l'image de la muraille de lave, au pied de laquelle un remous violent engloutit toutes les embarcations qui l'approchent, et surnom donné au siège d'une grande banque à l'architecture sombre et aux pratiques discutables, l'impudeur de l'amour de l'argent peut entraîner dans son tourbillon la perte de tout critère moral.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://nous-femmesde50ans.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arnaldur Indridason
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nous les femmes- notre petit jardin secret :: Nos Loisirs :: Nos Lectures-
Sauter vers: